Bienvenue sur Libre de lire, le blogue animé par les libraires de la Librairie La Liberté. Vous y trouverez conseils, suggestions de lecture, chroniques de livres et actualité littéraire. Bonne lecture!

Divers

  • Poésie nature

    Le Mois de la Poésie bat son plein et l’occasion est trop belle pour ne pas vous parler de deux recueils particulièrement fameux. Le premier, Expo habitat de Marie-Hélène Voyer, se retrouve d’ailleurs parmi les finalistes du Prix des Libraires 2019 dans la catégorie poésie. Publié par la maison des grands espaces (La Peuplade), il fait du territoire le socle de nos existences. Pour sa part, L’Oie de Cravan offre, avec Chansons transparentes de Jonas Fortier, un petit ovni littéraire qui, il y a fort à parier, vieillira en beauté.

  • simoneau

    Par la peau des couleuvres de Mathieu Simoneau

    Trois ans après la parution de son premier recueil, Il fait un temps de bête bridée, le poète de Québec Mathieu Simoneau nous revient avec un nouvel ouvrage, intitulé Par la peau des couleuvres et publié, tout comme le précédent, aux Éditions du Noroît.

  • La Compagnie Blanche d’Arthur Conan Doyle

    Le roman se situe à une période sombre du Moyen Âge, soit la guerre de Cent Ans. Ce conflit était, à ses débuts, une guerre de succession, qui s’est vite changée en pillage civile. À cette époque, il y avait de nombreuses compagnies composées de mercenaires et engagées par des seigneurs pour y faire la guerre. La Compagnie Blanche imaginée par Conan Doyle est l’une de ces grandes compagnies. Le talent de l’auteur nous fait immédiatement replonger dans cette époque. En fier Anglais, il dépeint une compagnie composée d’archers, la grande force de l’armée anglaise. Bien que l’époque soit noire, le roman dépeint le bonheur de vivre. Au cœur du Moyen Âge recréé par l’auteur se trouve le code de chevalerie auquel doivent se conformer les membres de l’expédition. L’amitié et l’amour sont omniprésents dans l’intrigue, car ce sont les deux éléments qui lient les membres de la compagnie. Mais par moment, l’histoire est sombre. La pauvreté des paysans et des villageois du sud de la France, éprouvés par plus de 30 ans de guerre, est dépeinte d’une façon admirable. On assiste même à une révolte de paysans contre leurs seigneurs. Les serfs en ont marre du conflit et des tributs à payer pour qu’ils puissent guerroyer. La répression sera terrible…

  • Les suggestions estivales d’Éléna

    1) Titre : Sauveur & fils saison 1 Auteure : Marie-Aude Murail Éditeur : École… Read more

  • Ma revue de l’année

    Nous voilà déjà rendus en décembre et c’est le temps de débuter nos bilans de l’année. C’est pourquoi dans mon dernier texte de 2017 je vous fais un petit palmarès de mes livres favoris de cette dernière année.

  • Bonne fête Bilbo!

    Bilbo est un humanoïde de petite taille ayant les pieds poilus et appréciant la bonne chère, qui menait une vie paisible dans sa demeure à Cul-de-Sac. Le cours de sa vie fut complètement bouleversé lorsque le magicien Gandalf l’embarqua dans une aventure avec une bande de nains. Bilbo quitta Cul-de-Sac et la Comté, exploit pour un Hobbit, combattit des trolls, rencontra des elfes et vola le trésor d’un dragon. Durant son aventure, il prit possession d’un anneau dont il ignora tout, à part qu’il pouvait le rendre invisible, et sur lequel reposait l’avenir de son monde.

  • houellebecq

    Sonder la nébuleuse houellebecquienne

    9782851971876 Michel Houellebecq | Éditions de L’Herne Houellebecq en mosaïque Céline, Baudrillard, Camus, Blanchot, Kafka,… Read more

  • Georges Perec et le travail de Sisyphe

    L’annonce du parcours narratif laisse présager la plus grande banalité : « Ayant mûrement réfléchi ayant pris votre courage à deux mains vous décidez à aller trouver votre chef de service pour lui demander une augmentationiii. » C’est à ce moment que s’actionne l’engin infernal à « prévoir le déroulement favorable des opérations [qui] implique la complicité bénéfique mais hautement improbable de tout un ensemble d’élémentsiv », déterminer l’heure idéale pour tirer le maximum des fonctions administrativo-hiérarchico-professionnelles du chef de service, analyser les réactions du dirigeant face aux demandes d’augmentation du protagoniste, envisager les éventualités les plus « vraisemblables », choisir des stratégies pour atteindre l’objectif visé, etc. Perec dépose du sable dans l’engrenage narratif de sorte que l’entreprise du protagoniste devient vaine et inutile : l’action s’enchaîne par séquences répétitives et n’aboutit à aucun résultat concluant.

  • Poésie québécoise : deux nouvelles voix prometteuses

    Avec ses « Circonvolutions à Québec », Marianne Bérubé Lefebvre nous entraîne dans une promenade insolite et jubilatoire dans plusieurs quartiers de la Vieille Capitale. Au gré de ses déambulations, nous accompagnons la promeneuse dans son appropriation du territoire urbain, « une conquête à la fois », chaque pas et chaque sensation étant vécus avec un maximum d’intensité. Au beau milieu de la nuit ou au petit matin, dans la chaleur d’un café ou marchant « contre un grand vent-sabre », c’est toujours le même regard émerveillé qu’elle pose sur les choses, comme s’il s’agissait chaque fois d’une belle et grande découverte.

  • valery

    Paul Valéry et la mise en scène de l’Esprit

    2070279138 Monsieur Teste | Gallimard 9782070711017 / 9782070714889 Les cahiers | Gallimard 9782070327348 Ego scriptor… Read more

1 2