Bienvenue sur Libre de lire, le blogue animé par les libraires de la Librairie La Liberté. Vous y trouverez conseils, suggestions de lecture, chroniques de livres et actualité littéraire. Bonne lecture!

damasio

« La zone du dehors » d’Alain Damasio

9782370490018
Damasio, Alain – La zone du dehors | LA VOLTE

La zone du changement

Le roman de science-fiction La zone du dehors, le premier livre de l’auteur français Alain Damasio, est paru en 1999 aux éditions Cylibris. Le livre a été réédité en 2007, avec un léger travail de réécriture, chez un éditeur spécialisé dans le genre: La Volte. Je connaissais Damasio pour avoir lu son deuxième roman, La Horde de Contrevent, qui est, personnellement, le roman de langue française le mieux écrit que j’ai lu. J’avais été charmé par la qualité de la langue du roman. On sentait que l’auteur avait une totale maîtrise du français. Ma lecture m’avait tellement plu que je retardais le moment de lire La zone du dehors, de peur de rompre le charme. Après cinq ans d’attente, je me suis lancé.

c1-zone-dehors2084. L’homme quitte la Terre ravagée par les guerres, la faim, les injustices pour fonder des colonies, les Cerclons, un peu partout dans le système solaire. Sur un satellite de Saturne se trouve l’un des premiers Cerclons où vivent sept millions de personnes. Toutes les nationalités sont représentées. Le but est de créer un monde où règnent la paix, le bonheur, la cohabitation, bref l’idyllique. Mais derrière l’image d’une société parfaite, les Cerclons constituent un monde totalitaire. Les gens sont constamment filmés et contrôlés. On les trouve en permanence devant leur écran à suivre le monde, bref il n’y presque plus de contacts humains. À tous les deux ans, il y a le Clastre qui modifie le statut social de chaque habitant selon leurs actions, bonnes ou mauvaises, depuis la période précédente. Le citoyen, il se fabrique. Si ce système convient à la majorité, un groupuscule s’y oppose. Captp, professeur de philosophie à l’université, est l’un de ceux-là. Avec quatre compères, il dirige la Volte, mouvement révolutionnaire, à la limite de l’anarchisme, qui cherche à changer la société, à changer Cerclon. Après plusieurs années d’inactivité, la Volte décide de passer à l’action. Captp et ses acolytes mettront en branle des actions qui vont secouer, choquer et modifier Cerlon à tout jamais.

La zone du dehors est un roman d’anticipation, de philosophie, de politique et de révolution. L’année où se passe l’histoire est très symbolique : la fiction nous projette cent ans après le fameux livre d’Orwell qui annonçait une société totalitaire. Vingt ans après sa parution, le roman écrit par Damasio est toujours criant de vérité. Sa façon de voir comment on agit face aux technologies, aux médias et aux rapports humains trouve des correspondances avec notre époque. Par l’intermédiaire du personnage du professeur de philosophie, Captp, Damasio fait référence à Nietzsche, à Deleuze, à Foucault et à Drakf (philosophe contemporain de l’histoire). Cette utilisation de la philosophie, loin d’être lourde, appuie les gestes de la Volte et justifie, jusqu’à un certain point, ses actions.

Mais le roman en est un de révolution. Je dois vous avouer que je suis une personne qui désire maintenir le statu quo; une créature ancrée dans ses habitudes et qui n’aime pas trop les changements. Alors lire un roman sur une révolution, qui nécessite des actions, souvent violentes, visant à faire mal à l’être humain, m’a pris aux tripes et m’a interpellé en tant qu’homme. Avouons-le, les gestes de Captp et de sa troupe sont, même si rattachés à un débat de fond des plus intéressants et intellectuellement stimulant, du terrorisme. Pour moi, faire exploser des immeubles n’est pas un geste justifiable pour défendre une cause. Mais la magie de l’écriture de Damasio nous fait entrer dans la tête des révolutionnaires et nous permet de saisir le raisonnement derrière tout cela. Est-ce qu’après ma lecture j’ai changé ma vision du monde? Vais-je devenir un homme d’action? Je dirais que non, mais ce roman m’a énormément fait réfléchir, m’a chamboulé et m’a fait voir le monde autrement. Je tiens à féliciter Alain Damasio, car encore une fois, au terme de ma lecture de son roman, j’en sors transformé.

Jean Labrecque

Categories:

Les chroniques de Jean, Romans, Suggestions de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/libredel/public_html/wp-includes/functions.php on line 3743

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/libredel/public_html/wp-includes/functions.php on line 3743