Bienvenue sur Libre de lire, le blogue animé par les libraires de la Librairie La Liberté. Vous y trouverez conseils, suggestions de lecture, chroniques de livres et actualité littéraire. Bonne lecture!

couv

Marais et Dedieu présentent : Histoire singulière du portrait en pied du gouverneur militaire de Mandchourie

couverture9782355580888
Titre : Histoire singulière du portrait en pied du gouverneur militaire de Mandchourie
Auteur : MARAIS, Frédéric

Extrait :
« Il y a très longtemps, un gouverneur, dont tout le monde connaissait le nom mais que personne n’avait jamais vu, régnait en Mandchourie. Ce gouverneur n’aimait ni voyager ni se montrer en public. Il ne sortait jamais de ses appartements, dans lesquels il passait une grande partie de son temps à peindre. Seuls quelques proches conseillers et dévoués serviteurs savaient qu’il était borgne et boiteux. »

Le gouverneur militaire de Mandchourie était borgne et boiteux, mais très peu le savaient puisqu’il ne sortait jamais de ses appartements. Une tradition veut que l’on fasse son portrait en pied dans une posture de guerre. Après qu’un peintre se fût exécuté, le gouverneur entre dans une colère terrible : on l’a représenté avec deux jambes de la même longueur et des yeux grands ouverts et brillants. Puisqu’il en est ainsi, c’est lui-même qui se chargera de ce portrait.

La morale de l’histoire est fréquente en littérature jeunesse, bien qu’elle demeure importante : il faut savoir mettre à profit ses différences et s’accepter tel que l’on est. Toutefois, l’album se distingue par l’originalité avec laquelle cette leçon de vie est suggérée au lecteur. En effet, l’auteur lui laisse toute la liberté de tirer ses propres conclusions et se fie à son intelligence pour y parvenir. L’album se termine donc ainsi : «Lorsque le portrait du gouverneur revint au palais, les conseillers purent enfin le découvrir. Le gouverneur s’était peint tirant à l’arc, agenouillé sur sa jambe plus courte, avec son œil fermé comme pour mieux viser. »

Les illustrations, réalisées à l’aquarelle, présentent des couleurs étonnamment vives et nuancées. Elles sont merveilleusement mises en évidence par des arrières-plans blancs et neutres. Le lecteur est ainsi amené à se concentrer sur les expressions et les détails caractérisant chaque personnage et révélant ainsi leur personnalité.

Ancré dans la culture orientale, l’originalité de cet album de Marais et Dedieu ne fait aucun doute.

Éléna Laliberté

Pour un aperçu : ICI

Categories:

Les chroniques de Éléna Laliberté, Les suggestions d'Éléna L., Suggestions de lecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *