Bienvenue sur Libre de lire, le blogue animé par les libraires de la Librairie La Liberté. Vous y trouverez conseils, suggestions de lecture, chroniques de livres et actualité littéraire. Bonne lecture!

Nos idées-cadeaux pour le temps des Fêtes

Il est parfois difficile de trouver ses repères parmi l’infinité de nouveautés que nous proposent les éditeurs à l’approche du temps des Fêtes. Des libraires de la Librairie La Liberté ont donc décidé de vous guider en vous proposant des idées-cadeaux. Souvenons-nous de l’importance capitale du libraire : l’un de ses rôles consiste à éveiller l’appétit intellectuel du lecteur tout en le sensibilisant à l’importance de découvrir des livres qui passent quelques fois sous le radar ou qui méritent une lecture attentive. Toute l’équipe de la Librairie La Liberté vous souhaite un joyeux temps des Fêtes!

 

Les suggestions d’Alexandre Laliberté:

 

Voyages extraordinaires de Jules Verne

C’est à une œuvre immense, originale et fascinante que nous convie Jules Verne selon Claude Aziza. Ce dernier signe la présentation d’un magnifique coffret paru aux éditions Omnibus. Dans un seul et même volume, vous trouverez les romans suivants : Vingt mille lieues sous les mers, Voyage au centre de la Terre, Le Tour du monde en quatre-vingt jours et Le Château des Carpathes. Émaillée de gravures et de planches en couleur de l’édition Hetzel d’origine, cette édition hors du commun des Voyages extraordinaires de Jules Verne constitue un cadeau idéal pour ceux et celles qui veulent découvrir les romans d’aventure de l’un des pères fondateurs de la science-fiction.

 

 

 

L’espace du rêve de David Lynch

Les cinéphiles se remémorent encore de l’indicible tristesse qui les habitait lorsqu’ils ont visionné l’histoire de John Meyrick portée à l’écran par David Lynch. Peut-être se souviennent-ils aussi du déstabilisant Inland Empire, combinant étrangeté et déconstruction du récit. L’amateur de cinéma curieux pourrait se demander ceci : en quoi le vécu de David Lynch a-t-il influencé son parcours artistique et dans un rapport inverse, comment ses films ont-ils déterminé sa vie? Sans répondre à ces questions capitales, L’espace du rêve propose plutôt aux cinéphiles une chronique des événements marquants de la vie de l’un des réalisateurs les plus mystérieux d’Hollywood. L’ouvrage écrit à deux mains contient une bonne centaine d’interviews des proches de Lynch (des acteurs qu’il a dirigés, des musiciens avec lesquels il a collaboré, des membres de sa famille, etc.), des passages biographiques écrits par Kristine Mckenna et des souvenirs narrés par le célèbre réalisateur.

 

 

Madame Bovary; L’éducation sentimentale; Bouvard et Pécuchet de Flaubert

Véritable monument de la littérature française, Flaubert nous a donné quelques-uns des plus beaux romans du répertoire littéraire du 19e siècle. Le lecteur francophile a le bonheur de retrouver quelques œuvres de Flaubert dans la collection Bouquins chez Robert Laffont : Madame Bovary, L’Éducation sentimentale, Bouvard et Pécuchet, Dictionnaire des idées reçues et Trois contes. Dans Bouvard et Pécuchet, l’auteur s’était plongé dans la lecture d’un nombre incalculable d’ouvrages scientifiques afin d’écrire sa « farce encyclopédique ». Bouvard et Pécuchet raconte le récit de deux personnages, un peu ridicules, désirant rassembler l’ensemble du savoir humain. La tâche s’avère plus ardue que prévue. Le roman inachevé de Flaubert constitue autant une réflexion sur la démocratisation du savoir qu’un récit humoristique.

 

 

 

Les suggestions d’Elizabeth Joosten :

 

Le vieil homme et son chat de Nekomaki

Le vieil homme et son chat dépeint la véritable amitié entre un maître et son animal. Daikichi, anciennement instituteur dans son village, partage son quotidien avec Tama, un chat assez perspicace qui est âgé de dix ans. Ils prennent soin l’un de l’autre tout en conservant leurs habitudes (avec quelques surprises et rebondissements bien entendu) comme, par exemple, partager une table chauffante, un tatami ou un bons repas de sashimis. Grâce à un humour tendre et léger, vous serez bercés par les saisons qui passent, par les mœurs des habitants de ce petit village japonais. Si vous aimez le pays du soleil levant, la bande dessinée et les belles histoires, ce livre est fait pour vous!

 

 

 

Trente de Marie Darsigny

Dans Trente, Marie Darsigny nous présente l’histoire d’une jeune femme de vingt-neuf ans ayant la certitude que son trentième anniversaire marquera la fin de sa vie. Elle écrit à chaque mois des brides de sa vie, exprime ses opinions impopulaires, présente ses auteurs fétiches qui sont décédés ou dépressifs, etc. À chaque phrase, nous pouvons sentir la peur de manquer de mots, de manquer de temps pour écrire tout ce qui lui passe par la tête. Bref, le sentiment de la fin qui approche l’angoisse au plus haut point… Le récit n’est pas sans laisser percevoir un humour indécis et vagabond, lequel met en relief des détails saugrenus. La narratrice donne vie à son quotidien grâce à un style d’écriture fort surprenant. Sa manière de décrire les choses nous rappelle la plume de Nelly Arcan. L’utilisation marquée des anglicismes et le vocabulaire utilisé pointent vers le langage des générations X et Y. Trente est un récit qui vous prendra au dépourvu.

 

 

Fanny Cloutier (tome 1 et 2) de Stéphanie Lapointe

Cherchez-vous une série à offrir à vos adolescent(e)s? Les deux tomes du journal de Fanny Cloutier sont à considérer sérieusement! Si vos jeunes ont dévoré Le journal d’Aurélie Laflamme ou encore les Léa Olivier, je vous recommande de leur donner ces deux romans! La vie de Fanny n’est pas si simple. Dans son journal, il n’est pas uniquement question des crises existentielles que nous pouvons vivre à l’adolescence, car on y présente aussi des intrigues familiales, des amitiés vécues à distance ainsi que différents épisodes de vie comme des déménagements entre Montréal, St-Lorette et du Japon. Grâce au talent que possède Fanny pour le dessin, elle extériorise ses émotions. C’est pourquoi les pages de son journal sont magnifiques et riches en surprises! L’apparence des livres nous donne envie de découvrir la vie de Fanny, si bien décrite. Si jamais vous devenez fan, ne soyez pas tristes lorsque vous terminerez le deuxième tome, car on peut bien imaginer qu’un troisième tome est en préparation… Qui sait?

 

 

Les suggestions de Virginie St-Pierre:

 

Uiesh / Quelque part de Joséphine Bacon

S’aventurer « Quelque part », c’est parcourir la toundra à travers les mots de Joséphine Bacon, chacun se posant comme nos pas dans la mousse. La poétesse nous livre, en français et en innu, une mémoire qu’elle porte toujours plus vers l’avant, vers l’horizon, avec un dépouillement qui adoucit le paysage. On en ressort plus résilient face à la vie, face au temps qui passe. Offrir un recueil de Joséphine Bacon, c’est certainement offrir un petit havre de paix.

 

 

 

 

Wild de Peter Pickford et Beverly Pickford

Du désert de Namibie à l’Alaska en passant par la Patagonie, les photographes animaliers Peter et Beverly Pickford ont exploré les lieux inviolés, encore vierges de toute civilisation. Des sept continents qu’ils ont parcourus en quatre ans, ils ont tiré 200 photos d’une beauté immersive à couper le souffle. Un travail d’édition tout en finesse sait nous faire apprécier encore davantage ce récit visuel ponctué de carnets de voyage, et nous faire ressentir la nécessité de préserver ces lieux sauvages. Bref, un beau livre d’exploration qui laisse toute la place à l’impressionnante nature et dont on ne se lasse pas de tourner les pages!

 

 

 

La feuille d’or de Kirsten Hall et Matthew Forsythe

Au milieu de cette forêt, une unique feuille d’or a poussé. Elle fait l’envie de tous les animaux, qui voudraient bien pouvoir la garder chacun pour soi. Arrachée de pattes en pattes, la petite feuille n’est bientôt plus qu’un tas de miettes dispersé par le vent. Bien malheureux les animaux qui ont tant voulu la posséder! Auront-ils droit à une seconde chance, celle d’agir différemment? Il faudra voir au printemps suivant… Un conte magnifique qui, en peu de mots, transmet de grandes valeurs de partage et de liberté. Et que dire des illustrations et des couleurs… Du bonbon pour les 3 à 6 ans!

 

 

 

 

Les suggestions d’Éléna Laliberté :

 

Wild Side de Michael Imperioli

Matthew, 16 ans, emménage à Manhattan avec sa mère dans un immeuble à logements. Ce nouvel environnement ne manque pas de déstabiliser son passé tranquille dans le quartier de Queens. Rapidement, l’adolescent fait la rencontre d’un étrange personnage qui loge sur un autre étage que le sien. Cet homme particulier, qui semble parfois débarquer d’un autre monde, est nul autre que Lou Reed! Matthew aura le privilège de graviter dans son univers, pour le meilleur et pour le pire… Premier roman de Michael Imperioli, connu comme acteur dans la série Les Soprano et dans certains films de Martin Scorsese, ce livre offre un véritable voyage au sein du New-York des années 70. C’est également une incursion dans la vie du formidable auteur-compositeur-interprète que l’on connait. Savoureux!

 

 

 

Le lambeau de Philippe Lançon

Comme plusieurs, j’ai commencé cette lecture un peu à reculons, redoutant ce que j’allais y trouver. Les critiques étaient pourtant unanimes. C’est mon collègue Bruno qui m’a finalement convaincu, et heureusement! On se laisse emporter par les mots de Lançon dès les premières pages. Il nous parle de sa vie avant les attentats de Charlie Hebdo, de l’événement lui-même et des jours, mois et années qui suivirent. Loin de générer chez le lecteur une fascination malsaine pour ce témoignage, ce livre est plutôt un monument d’humanité. On assiste à la reconstruction d’un homme, à la modification de tout son être à partir du jour de la fusillade. Chose incroyable, le texte comme l’homme semblent totalement dépourvus de haine. La littérature offre pour certains un exutoire, espérons qu’il en aura été ainsi pour Philippe Lançon. Rappelons que Le lambeau est lauréat du Prix Fémina 2018.

 

 

 

Arbres de Piotr Socha et Wojciech Grajkowski

Ce livre est une mine d’or d’information autour des arbres. Vous serez d’abord happés par les illustrations grandioses de Wojciech Grajkowski, dont l’effet est magnifié par les dimensions imposantes de l’ouvrage. Ainsi commence un voyage fascinant, allant des espèces d’arbres, de leur feuillage, des racines, de la faune qui y cohabite, des arbres préhistoriques, des constructions en bois, des sculptures, des instruments de musique, des cabanes, de l’art de la taille et de la coupe, de l’arbre généalogique, des arbres sacrés… bref, tout y passe! Arbres est une invitation pour toute la famille : il promet des moments de découverte, d’exploration, de contemplation.

 

 

 

 

Les suggestions d’Anne-Marie Bilodeau :

 

Moi, ce que j’aime, c’est les monstres d’Emil Ferris

Le premier tome du projet d’Emil Ferris n’a certainement pas passé inaperçu cette année. Représentant un incroyable tour de force, les dessins de Moi, ce que j’aime, c’est les monstres, entièrement faits au stylo bille, sont plus qu’impressionnants. Ferris remplit chaque page en hachurant seulement et ne colore qu’en resserrant ses traits, technique qui lui permet de créer du relief et de jouer avec la lumière et les ombres en véritable virtuose. L’œuvre suit le quotidien d’une petite fille dans le Chicago interlope des années 1960 et raconte sous forme de journal intime l’enquête qu’elle mène suite au présumé suicide de sa voisine. La sensibilité artistique du personnage propose une vision singulière du monde où tous les monstres et les laissés pour compte sont magnifiés, célébrés pour leurs différences. Moi, ce que j’aime, c’est les monstres, c’est la bande dessinée à lire absolument, à mettre entre toutes les mains.

 

 

Just Kids (version illustrée) de Patti Smith

La version illustrée des mémoires de Patti Smith ferait un excellent cadeau pour les lecteurs qui sont fascinés par l’effervescence culturelle américaine des années 1960 à 1970. Dans Just Kids, la poétesse et rockeuse Patti Smith raconte sa rencontre avec l’homme qui aura une profonde influence sur son parcours artistique, le photographe Robert Mapplethorpe. Ensemble, ils éprouveront la pauvreté des êtres libres qui rêvent de vivre de leur art. Ils s’épauleront, en s’inspirant l’un l’autre et, au cœur du célèbre Chelsea Hotel à New York, feront la connaissance d’Andy Warhol, d’écrivains de la génération Beat et de vedettes de la scène rock telles que Janis Joplin, Lou Reed et Jimi Hendrix. L’édition illustrée du récit de Patti Smith renferme plusieurs photographies et dessins inédits, conférant à l’œuvre une portée d’autant plus intime et touchante.

 

 

Nous sommes là – Notes concernant la vie sur la planète Terre d’Oliver Jeffers

Cet album est précieux, parce qu’il pourra suivre l’enfant à mesure qu’il grandit. Oliver Jeffers l’a écrit pour son fils, pour expliquer à ce petit être nouvellement venu au monde certaines des choses qui nous dépassent tous. En quelques phrases, il présente l’univers, la vie sur Terre, les animaux et les humains qui peuplent la planète. Il transmet au passage des valeurs fondamentales, comme la tolérance et l’importance de remarquer les petites choses qui font la beauté du quotidien. Le souci du détail en témoigne, d’ailleurs, car plusieurs des pages demandent qu’on prenne le temps de les scruter attentivement, à la manière d’un imagier. Les illustrations, chaleureuses, vivantes et particulièrement colorées de l’album font honneur à l’œuvre du célèbre illustrateur. Un livre à la fois sérieux et amusant qui présente à toute la famille un beau message d’espoir.

 

 

 

 

Categories:

Essais, Jeunesse, Non classé, Policiers et suspense, Romans

Un commentaire

  • Louise Mathieu

    12 décembre 201819 h 29 min Reply to Louise

    Très bonne idée ces suggestions. Toutes plus intéressantes les unes que les autres. Bravo pour toutes vos activités, lancements, séances de signature, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *